Message de MEWA aux dealers de France, de Belgique et de Suisse

Pillards civilisés

Après avoir envahi, colonisé, pillé l’Afrique pendant 5 siècles et réduit une partie de ses habitants en esclavage, l’Europe a progressivement été contrainte de cesser ses prédations, et les populations africaines ont pu retrouver un peu d’indépendance, vers 1960.

Un peu seulement : la puissance économique des violeurs de culture, des esclavagistes racistes, enrichis aux dépens de leurs millions de victimes, était telle qu’elle créait une situation où les pays des voleurs étaient devenus infiniment plus développés et attractifs que le continent des victimes.

"Immigrés, venez nous aider !"

Pendant les 30 années de forte croissance européenne après la crise sordide de la 2è guerre mondiale, où l’on a vu les pays d’Europe « développée » participer volontairement et massivement au plus grand massacre de l’histoire, ceux-ci, pour soutenir leurs forts besoins en main d’œuvre, ont délibérément organisé une immigration légale massive depuis les pays qu’ils avaient éhontément dominé jusque-là, sous prétexte de les « civiliser » (et ce, alors même que la civilisation humaine tout entière vient d’Afrique, comme le savent les scientifiques du monde entier, quel que soit leur taux de mélanine.)

Cette immigration n’était rien d’autre qu’une nouvelle forme d’exploitation économique.

A ces travailleurs du Maghreb et d’Afrique subsaharienne, la patrie des Droits de l’homme a généreusement offert des bidonvilles, des ghettos et des HLMs délabrés en 10 ans.

"Immigrés, rentrez chez vous !"

Après les 2 crises pétrolières et économiques des années 1970, le chômage a commencé à monter jusqu’à engloutir plus de 10% de la population adulte. Cette fois, les « arabes » (qui souvent n’étaient pas arabes, mais berbères etc), et les « noirs » (qui n’ont jamais été noirs), étaient devenus inutiles, voire « nuisibles ».

Là, une nouvelle vague d’agressions racistes a commencé : les politiciens de droite, parfois aussi de gauche, comme une partie de la population, notamment les « blancs » au chômage, ont accusé les « immigrés » d’être la cause de tous leurs maux : scandale, ces immigrés, ces descendants de pays pillés, étaient venus leur voler leur pain !!!

Oui, la cause des problèmes de la France, ce n’est pas les mentalités horribles des blancs, ce n’est pas la prédation éhontée des ultra-riches qui pillent l’Etat, ce n’est pas la fraude fiscale massive organisée avec la complicité de l’Etat, ce n’est pas la multitude de politiques libérales antisociales votées par ces fausses démocraties aux mains des milliardaires, non : les problèmes de la France, d’après les racistes français, c’est Abdoulaye et Mohamed, c’est Nafissatou et Djamila, c’est « les banlieues », c’est les pauvres, c’est les « étrangers », c’est les drogués, c’est les dealers.

Méchants citoyens !

Vous, dealers de France, vous êtes la plupart du temps les héritiers de toute cette histoire : vous avez grandi dans les ghettos de l’axe du bien, et le pays des Lumières – son éducation nazionale, sa police d’extrême-droite, sa justice de classe, et sa population idéologiquement embourgeoisée – vous a continuellement craché au visage, en vous traitant de « bougnoules » et de « négros », en prime.

Qui vous a craché dessus, au juste ? D’autres immigrés, des « gens bien » du nom de Nicolas Sarkozy (hongrois) ou Manuel Valls (espagnol) ou Eric Ciotti (italien). Ils sont marrants, les « français de souche » qui défendent la « France éternelle » et les « bienfaits de la colonisation ».

Alors, vous les dealers, vous avez réagi avec cœur, avec intelligence : vous avez pris l’argent où vous avez pu, dans les poches de vos exploiteurs décolorés.

Et maintenant, certains d’entre vous sont riches 🙂

Et certains, comme Booba, PNL, Damso, Niska, Kalash criminel, Kalash tout court, et tous les autres, sont richissimes.

Vous êtes riches, mais votre vie dans cette société injuste vous a en partie rendus fous : vous avez pris la couleur locale, celle de l’argent et de son culte infâme, le capitalisme. Vous vous êtes mis vous aussi à adorer comme le babtou la fade couleur de l’or, et à vouloir vous prendre en photo avec des colliers de pacotille devant des voitures allemandes produites par des firmes créées par les nazis.

Majihuana illegal

Pourquoi est-ce que le plus gros consommateur de cannabis d’Europe qu’est la France avec ses 5 millions d’usagers, est-il aussi le plus répressif ?

Pourquoi le pays des Droits de l’homme investit-il autant de ressources dans la persécution légale de dizaines de milliers de ses citoyens, qui sont comme par hasard parmi les plus défavorisés, car issus de l’immigration ?

La réponse, n’a rien à voir avec l’amour qu’on a envers les fleurs, au point d’adorer les fumer.

Non, les drogues sont illégales en France A CAUSE DE VOUS : parce que d’après EUX, vous n’êtes que des sous-citoyens tout juste bons à croupir en prison dès lors que vous refusez de rester tranquilles dans vos HLMs en ruines.

(1 prisonnier français sur 4 est lié à la vente de cannabis. Comme le risque pénal semble trop grand aux yeux des locaux, ce sont souvent des descendants d’immigrés qui font le boulot, et subissent la répression, tandis que les usagers non-racisés subissent des persécutions plus légères.)

La répression des drogues en France comme ailleurs, relève avant tout d’une politique d’Etat ouvertement raciste, en dépit des pseudo-lois votées par les députés mâles blanc et bourgeois.

Alors donnez ?

Amis dealers, le projet MEWA (maisons de l’écriture et du web en Afrique) en appelle à votre générosité : donnez, aux peuples d’Afrique un peu de la thune que vous avez réussi à récupérer dans la société coloniale.

Aidez-nous à financer des centres culturels, intellectuels, éducatifs et productifs dans les grandes villes d’Afrique francophone !

Reversez à l’Afrique un peu de cet argent que vous avez dignement reconquis en France grâce à l’aide de ce délicieux shit de l’Atlas 😉 

1 réflexion sur “Message de MEWA aux dealers de France, de Belgique et de Suisse”

  1. Fouogap Leonel

    C’est du Ludo tout craché cet article. On perçoit bien le militant d’extrême gauche, le libertaire. Vivement que son appel soit entendu par les « dealers ». L’Afrique vous sera reconnaissante ad vitam eternam

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour haut de page